Des souvenirs plein la tête c’est bien, des magnifiques souvenirs en photo partout chez soi c’est encore mieux ! Qui n’a jamais été jaloux des photos de voyage de ses amis ?

WAHOU ! Leurs photos sont trop chouettes, pourquoi je n’arrive pas à faire les mêmes ?!
C’est sans doute parce qu’ils ont un super appareil photo !

Mauvaise réponse ! Le matériel ne remplacera jamais votre créativité ! Faire de “belles” photos (notion très subjective) n’est pas forcément évident lorsqu’on débute dans le domaine. Je vous livre donc quelques astuces simples pour tenter d’y parvenir !

visiter sydney circular quay

Voyager léger

Lorsqu’on débute en photographie, on fait souvent l’erreur de vouloir acheter/emporter beaucoup de matériel et d’objectifs différents. Rappelez vous que le matériel ne fait pas le photographe. Je vous conseille de partir avec  un seul objectif pour que vous puissiez vous focaliser uniquement sur le sujet et non sur le choix de l’objectif que vous allez utiliser. Une focale fixe est encore plus bénéfique puisque vous ne vous poserez pas de question sur la focale à utiliser (puisqu’elle est fixe). Évidemment, si vous avez des besoins spécifiques (animalier par exemple), ne vous interdisez pas de prendre votre gros téléobjectif en plus !

De plus, vous ne perdrez pas de temps à changer souvent d’objectifs, à augmenter le risque de mauvaises manipulations (chute du matériel), ou de favoriser l’apparition de poussière sur votre capteur.

Bien choisir son objectif photo

Lorsqu’on achète un objectif, le vendeur nous conseillera toujours en fonction du style de photo qu’on souhaite réaliser. Un grand angle pour le paysage, un 35 ou 50mm pour la photo de rue, un téléobjectif pour le portrait, etc. Ne vous arrêtez pas à ces “stéréotypes” ! Si vous tombez amoureux d’un 50mm pour son rendu et sa compacité, faites le plus de photos avec ! Y compris pour du paysage. Je me suis moi-même surpris à faire du paysage au 70-200mm pendant notre séjour en Nouvelle-Zélande et aux USA. On prend vite goût à immortaliser des détails. Le paysage ne se résume pas au plan large.

Garder son appareil photo à portée de main

Peut être le plus évident mais on y pense pas forcément ! Lorsque vous voyagez, prenez l’habitude de toujours avoir votre appareil à portée de main pour pouvoir prendre une photo rapidement dans n’importe quelle situation. Si l’appareil est dans votre sac à dos, il y a de fortes chances pour que vous ayez la flemme de le sortir (moi le premier).

Les dragonnes vendues avec les appareils ne sont généralement pas très confortables, et tirent rapidement sur la nuque. Personnellement, je suis beaucoup plus à l’aise avec des sangles d’épaule comme les BlackRapid. J’ai également testé les sangles Peak Design qui sont très pratiques avec leur système de fixation. Enfin, j’utilise depuis peu le support Capture, qui permet d’accrocher/décrocher très rapidement l’appareil aux sangles de votre sac à dos (en randonnée c’est le top car l’appareil ne bouge pas dans tous les sens lorsqu’on marche).

Varier ses sujets

Il n’y a rien de plus ennuyeux qu’un album rempli de photo de paysage. Boostez votre créativité en vous focalisant sur d’autres aspects de votre voyage : les habitants, l’architecture, la nourriture, les transports, etc. Vous êtes dans un magasin insolite ? Prenez en photo son enseigne, ses produits en vitrine en jouant avec les reflets et tirez le portrait du vendeur (s’il veut bien !). En bref, variez vos prises de vues !

Le temple Senso-Ji de Tokyo
voir notre article

visite temple senso ji tokyo
visite temple senso ji tokyo
visite temple senso ji tokyo
visite temple senso ji tokyo

Varier son cadrage

Lorsqu’on visite des monuments célèbres ou des lieux emblématiques, tout le monde a tendance à prendre exactement la même photo, sous le même angle : la Tour Eiffel depuis le Trocadéro, l’Empire State Building depuis le Top of The Rock … Bref vous voyez où je veux en venir. Bien évidemment ne vous interdisez pas de prendre ce genre photo, on apprécie tous de pouvoir le faire une fois sur place ! Mais forcez-vous à trouver un angle différent, plus créatif. Par exemple, si vous avez beaucoup d’espace autour de votre sujet (ciel par exemple), essayez de trouver quelque chose qui viendra l’encadrer, comme des arbres ou d’autres bâtiments.

Enfin, lorsque vous prenez une photo en orientation paysage (horizontale), n’hésitez pas à en prendre une autre en portrait à la verticale (et inversement). Cela pour 3 raisons :

  • Le changement de cadrage mettra peut être en évidence une meilleure composition
  • Pour l’impression sur un album, il peut être pratique d’avoir le choix entre les 2 orientations
  • Le portrait s’adapte parfaitement aux écrans de smartphones et tablettes (pour en faire un fond d’écran ou tout simplement la partager sur vos réseaux préférés)

La Poule de Hienghène
voir notre article

hienghène

Bouger et rester patient

Trouver le bon angle de vue est parfois difficile, encore plus si vous utilisez une focale fixe. N’ayez pas la flemme, déplacez-vous autant qu’il le faut pour trouver l’angle parfait ! Des touristes sont dans le champ ? Un nuage vient d’obscurcir le soleil ? Attendez le bon moment pour déclencher !

Éviter les poses trop figées

Si vous souhaitez prendre en photo votre famille, vos amis ou même votre chien, essayez de les prendre sur le vif ou dans des situations amusantes plutôt qu’un sourire fixe devant l’objectif. Vos souvenirs seront beaucoup plus esthétiques et naturels. Mais par pitié, n’allez pas jusqu’à faire des positions de yoga en legging pour gagner un maximum de likes sur Instagram …

Morisset Park & Luna Park – Sydney
voir notre article

morisset park australie sydney photo de voyage
luna park sydney

Être attentif à la ligne d’horizon

Nous nous attaquons à un fléau mondial : la ligne d’horizon qui penche ! Je crois qu’il s’agit à la fois du problème le plus récurrent mais aussi le plus facile à éviter. Lorsque vous avez l’oeil dans le viseur, vérifiez que votre ligne d’horizon est bien … horizontale. Vous avez du mal ? Activez la grille de visée dans votre viseur ! Votre ligne n’est toujours pas horizontale ? Vous pouvez la corriger sur votre ordinateur en recadrant votre image ! OUF !

Regarder derrière soi

C’est une astuce toute bête à laquelle je pensais rarement il y a encore quelques mois. Lorsqu’on visite un lieu où l’on marche pendant plusieurs heures, on a tendance à se focaliser sur ce qu’on découvre au fur et à mesure, généralement devant soi. Tournez votre tête et jeter un oeil à votre parcours, il y a parfois de belles surprises comme ce fut le cas en Nouvelle-Zélande pendant la Tongariro Alpine Crossing. Nous sommes arrivés au sommet, un peu dans le brouillard, et dans notre dos une immense montagne se découvrait par intermittence au gré du vent et des nuages !

Tongariro Alpine Crossing – Nouvelle Zélande

tongariro alpine crossing photo de voyage nouvelle zelande
tongariro alpine crossing photo de voyage nouvelle zelande 1

Ne pas négliger la “golden hour”

A chaque lever et coucher de soleil, ses rayons orangés illuminent la Terre, c’est ce qu’on appelle la golden hour ! C’est à ce moment de la journée que je vous conseille de sortir votre appareil ! La lumière horizontale vient dessiner le relief des alentours pour faire apparaître tous les contrastes. Jouez avec les rayons du soleil, n’hésitez pas à faire du contre jour, de laisser passer les rayons dans l’objectif pour obtenir du flare. En bref, profitez à fond de cet instant car le soleil évolue très vite !

Vous êtes en vacances au bout du monde et vous ne savez pas où et quand le soleil se couche ou se lève ? Ne vous inquiétez pas, le site The Photographer’s Ephemeris est là pour vous donner la réponse ! Il suffit de choisir le lieu sur la carte Google et vous aurez instantanément la position du soleil et de la lune. Attention aux fuseaux horaires !

Venice Beach – Los Angeles

photo voyage usa los angeles venice beach
photo voyage usa los angeles venice beach
photo voyage usa los angeles venice beach

Le Gorillapod, un mini trépied de voyage

Léger, pratique et bon marché, le Gorillapod peut se révéler indispensable lorsque vous partez en voyage. Vous n’avez personne pour vous prendre en photo ? Fixez le Gorillapod n’importe où ! Vous voulez faire une pose longue pendant un coucher de soleil ou une nuit étoilée ? Sortez votre Gorillapod !

Utiliser un filtre polarisant

C’est une astuce que tout photographe vous donnera lorsque vous serez dans des lieux ensoleillés et souvent avec une étendue d’eau. Le filtre polarisant se visse sur l’objectif, il faut ensuite le faire tourner sur lui même pour trouver sa position optimale. A quoi sert-il ? Il permet de supprimer les reflets des rayons du soleil sur l’eau (ou sur toute autre surface réfléchissante) et d’augmenter la profondeur des couleurs, notamment dans le ciel. Très utile en Calédonie pour ses décors de lagon !

Exemple de 2 photos brutes prises au même moment (vers 13h) avec les mêmes paramètres d’exposition.
La première SANS filtre et la seconde AVEC.

filtre polarisant photo de voyage nouvelle calédonie filtre polarisant photo de voyage nouvelle calédonie

Attention toutefois, le filtre polarisant s’utilise en fonction de la direction des rayons du soleil (et donc de sa position dans le ciel). Petite astuce pour savoir comment l’utiliser : mimer un pistolet avec votre main (le pouce en l’air et l’index à l’horizontale). Pointer votre pouce vers le soleil, votre index indiquera l’inclinaison (l’angle) et la direction auxquelles le filtre sera le plus efficace. Étant donné que vous pouvez tourner votre index tout autour de vous, le moment le plus propice de la journée sera celui où le soleil est le plus haut puisque votre pouce sera à la verticale et votre index parfaitement à l’horizontale. Le filtre sera donc efficace dans n’importe quelle direction autour de vous. A l’inverse au coucher/lever de soleil, votre pouce sera presque à l’horizontale et votre index à la verticale. Le filtre ne sera donc d’aucune utilité (à moins de vouloir photographier vos pieds ou le ciel).

Astuce : si vous possédez plusieurs objectifs, n’achetez pas plusieurs filtres ! Achetez en seulement un pour votre objectif qui a le plus gros diamètre et achetez ensuite des bagues d’adaptation pour le visser à un objectif qui possède un diamètre plus petit.

Le kit de survie de votre appareil photo

Si vous partez à l’aventure avec votre appareil, n’oubliez pas d’emporter avec vous quelques accessoires essentiels qui pourront sans doute vous sauvez la mise en cas de petits pépins techniques :

  • Un LensPen : pour nettoyer facilement vos objectifs
  • Une microfibre : pour nettoyer le viseur, l’écran et aussi les objectifs
  • Une poire soufflante : pour enlever la poussière de votre capteur, surtout sur les hybrides car il n’y a pas de miroir qui vient protéger le capteur (la poussière fait apparaître des taches noires sur vos photos)
  • Des batteries supplémentaires : je privilégie toujours les batteries officielles (fiabilité, garantie en cas de problème), mais il existe tout de même des marques génériques réputées
  • Des cartes mémoires supplémentaires : privilégiez 2 cartes de 32Go plutôt qu’une de 64Go. Si la première de 32Go tombe en panne, vous en aurez une deuxième pour continuer à prendre des photos (et vous n’aurez perdu “que” 32Go de photos)

Quel mode choisir sur son appareil photo ?

Si vous souhaitez vous investir dans la photo et en apprendre plus sur le triangle d’exposition (vitesse – ouverture – sensibilité), je vous invite à ne plus utiliser le mode “tout automatique” de votre appareil ni ses modes “scènes”. L’objectif n’est pas de passer en tout manuel, mais au moins de contrôler l’un des 3 paramètres d’exposition.

Pour ma part, je travaille 95% du temps en mode priorité à l’ouverture (Av ou A en fonction des marques). C’est à dire que je ne touche qu’à l’ouverture de mon objectif et rien d’autre. C’est l’appareil qui se charge automatiquement du reste (vitesse et sensibilité ISO). Pourquoi l’ouverture ? Cela me permet de régler la profondeur de champ ainsi que le niveau de détails sur ma photo. En résumé, j’ouvre mon objectif si je veux prendre un sujet en particulier en l’isolant avec un beau flou d’arrière plan et je ferme mon objectif si je veux prendre une scène dans son ensemble et capter le plus de détails possible.

Les 4% restants, je les passe en priorité à la vitesse (Tv ou S) si je souhaite figer une scène ou au contraire mettre en évidence un flou de mouvement. Le 1% restant est en mode manuel (M) pour les prises de vue sur trépied.

achat appareil photo tokyo sony

Sauvegarder ses photos

Vous venez d’immortaliser le voyage de votre vie, toutes vos photos sont sur votre ordinateur portable et c’est le drame … Vous voyez où je veux en venir ? De mon côté, sauvegarder mes fichiers n’est pas un hobbie, c’est une religion ! Il serait bête de suivre toutes les astuces que je viens de vous donner, si c’est pour prendre le risque de perdre définitivement tout le travail que vous venez de faire !

De mon côté, les appareils que j’utilise me permettent d’insérer 2 cartes mémoires à l’intérieur pour que mes photos soient enregistrées en double dès la prise de vue. C’est tout de même rarement le cas des appareils grand public où vous ne pourrez insérer qu’une seule carte mémoire. Je vous invite donc à transférer, chaque fin de journée, les photos sur votre ordinateur (sans les supprimer de la carte mémoire) pour ensuite les copier sur un disque externe. A ce propos, je ne peux que vous conseiller l’achat d’un SSD portable (comme le T5 de Samsung), qui vous permettra de transférer 4 à 5 fois plus rapidement vos fichiers comparé à un disque dur externe classique. Il sera aussi beaucoup plus résistant (car aucune partie mécanique) et beaucoup plus petit et léger (la taille d’une carte de crédit et 1cm d’épaisseur). Évidemment, ne rangez jamais votre support de stockage externe au même endroit que votre ordinateur !

De cette façon, vous aurez une double voire triple sauvegarde : la carte mémoire de votre appareil photo, votre ordinateur et votre disque externe. Si vous voulez rajouter une couche de sécurité supplémentaire, utilisez le cloud !

Imprimer ses photos

Vous vous êtes surpassé(e) pour obtenir les meilleurs clichés de votre voyage, il serait bête de les laisser dans un dossier de votre ordinateur que vous ne regarderez peut être plus jamais ! Prenez le temps de faire imprimer un album photo de tous ces souvenirs pour les admirer sur papier. Faites des agrandissements et des encadrements pour décorer votre intérieur !

Note : les liens Amazon de cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit présenté, nous toucherons une petite commission (sans surcoût de votre part). Ce qui nous permettra de continuer à vous fournir du contenu gratuitement et dans les meilleures conditions.

BESOIN DE PLUS D’INFOS ?

Noter cet article

16 astuces pour améliorer vos photos de voyage !
4.3 (86.67%) 6 vote[s]

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE ARTICLE ? VOUS POUVEZ LE PARTAGER !