Longtemps laissées libres d’accès, les Chutes de la Madeleine sont aujourd’hui préservées au coeur d’un joli parc à découvrir en famille !

Un paysage préhistorique

La terre rouge aride du Sud recèle des secrets ! La réserve spéciale de flore des Chutes de la Madeleine en fait partie, avec ses 400 hectares d’une diversité exceptionnelle. Le taux d’endémisme est lui aussi incroyable : 95% des végétaux que l’on trouve dans le parc n’existent qu’en Nouvelle Calédonie ! Au coeur de la réserve vous êtes face à une végétation qui était déjà la même aux temps préhistoriques. Elle présente un intérêt botanique indéniable avec plus de 160 espèces végétales qu’il a donc paru essentiel de protéger. Le sol dit « latéritique » est riche en métaux comme le fer, l’aluminium, le chrome ou encore le nickel. Ainsi, cette terre rouge, caractéristique du sud calédonien, est aussi très pauvre en éléments nutritifs. Seules les plantes du maquis minier peuvent résister à de telles conditions extrêmes. Ceci explique l’endémisme hors du commun de toute la flore originale qui constitue le maquis minier. Ouvrez grand les yeux donc, car vous êtes susceptible de voir des végétaux qui ne poussent que sur le Caillou ou dans le Sud du Caillou ! N’oubliez pas de prévoir chapeau, crème solaire et beaucoup d’eau ! En effet, même si certains arbustes sont centenaires, leur taille peut ne pas dépasser 1,50 mètre et la chaleur est écrasante sur la terre rouge !

chute de la madeleine yatéchute de la madeleine yaté

Les chutes : le coeur du parc

Il suffit de marcher quelques mètres après le cabanon de l’accueil pour déjà les entendre. Les chutes se trouvent à seulement 5 minutes à pied de l’entrée où vous pouvez déjà les observer depuis un premier point de vue. On est loin des chutes du Niagara, mais elles possèdent leur propre charme au milieu du paysage ! Issues d’une source inconnue, les chutes se déversent pour former la rivière qui serpentent ensuite au milieu de la végétation, dans un lit tantôt étroit, tantôt plus large. Deux autres points de vues permettent de s’approcher au pied des chutes et juste au-dessus avant leur tombant. Il est évidemment strictement interdit de se baigner, même si leur fraîcheur est terriblement tentante !

chute de la madeleine yatéchute de la madeleine yatéchute de la madeleine yatéchute de la madeleine yaté

Parcourez le sentier botanique

Une fois que vous avez apprécié les chutes (10 minutes seront suffisantes), le chemin vous ramène à l’accueil. Vous pouvez aussi profiter de la réserve en la découvrant grâce à son sentier botanique. D’un niveau très facile, il serpente pendant 45 minutes dans la végétation où vous pourrez apprendre les différents noms des plantes et leurs caractéristiques. On apprend aussi par exemple que l’exploitant qui a découvert la mine de fer sur le versant opposé, avait donné le nom de ses deux filles à la mine : Anna-Madeleine. Le temps a finalement retenu le nom d’Anna pour la mine et celui de Madeleine pour les chutes. Les points de vue offert par le sentier méritent le détour ! Vous pourrez également appréciez la seule ombre du Parc pendant la balade. Peu après le départ, un sentier de « secours » vous ramène à l’accueil si finalement vous changez d’avis.

chute de la madeleine yatéchute de la madeleine yatéchute de la madeleine yatéchute de la madeleine yaté

Bonus fraîcheur

L’entrée de la Réserve vous donne accès gratuitement au camping de Netcha situé plus au Nord à 5 minutes en voiture (et inversement si vous dormez au camping). Conservez bien le ticket remis à l’entrée du Parc pour ensuite profiter pleinement d’une aire de pique-nique, de sanitaires et d’un accès privilégié et agréable à la rivière ! En effet, la baignade mais également le pique-nique, sont interdits sur le site des chutes de la Madeleine. Il est également possible de rejoindre à pied le camping de Netcha depuis la Réserve grâce à un sentier aménagé, pour les plus courageux !

chute de la madeleine yaté

Informations pratiques

> A 25 kilomètres de Nouméa, au carrefour des RP1 et RP3 (patte d’oie juste après le Mont Dore), tournez à gauche sur la route de Yaté (RP3 direction le Parc de la Rivière Bleue). Longez le lac de Yaté. 1 kilomètre avant le Pont de la Madeleine, prenez la route sur la droite qui vous mènera aux Chutes de la Madeleine, à 10 kilomètres.

> A 25 kilomètres de Nouméa, continuez sur votre droite au carrefour des RP1 et RP3 (patte d’oie juste après le Mont Dore). Vous empruntez alors la RP1 qui vous fera passer par Plum (et sa source). Arrivés au Col de la Laverie (Capture), tournez à gauche. Un panneau vous indique les Chutes de la Madeleine à 10 kilomètres.

Réserve de flore des Chutes de la Madeleine
Ouverte toute l’année sauf en cas d’intempéries
Ouverture de 8h à 17h. Dernière entrée à 16h30

  • Adulte : 400F
  • Moins de 12 ans : gratuit
  • Tarif réduit : 200F (-18 ans, + de 60 ans, PMR)
Noter cet article

Les chutes de la Madeleine
4 (80%) 4 votes

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE ARTICLE ? VOUS POUVEZ LE PARTAGER !