DÉCOUVRIR LA GRANDE TERRE EN 6 JOURS

La Nouvelle-Calédonie se découvre avant tout en brousse, loin de sa capitale. Véritable roadtrip par excellence, le tour de la Grande Terre est un circuit indémodable qui permet de découvrir toutes les richesses naturelles et culturelles de la grande île principale du pays. Du fait de sa forme tout en longueur (400km de long pour 40km de large) et de son réseau routier limité, il est beaucoup plus pratique de prendre plusieurs jours pour faire un tour complet plutôt que de faire plusieurs allers-retours depuis Nouméa. Nous avons donc réalisé deux circuits différents : un premier de 6 jours pour visiter les endroits les plus emblématiques et un second de 12 jours (bientôt en ligne) pour les voyageurs qui aiment prendre leur temps et qui veulent découvrir la Nouvelle-Calédonie plus en détails. Vous êtes du genre pressé mais vous ne voulez pas en perdre une miette ? Faites un mix des 2 circuits !

Nous vous présentons ici un circuit de 6 jours, basé sur nos différents voyages à travers le territoire et surtout nos coups de coeur ! Lieux à visiter, hébergements préférés, meilleurs restaurants, on vous dit (presque) tout. Bien sûr, ce circuit comporte plusieurs listes non exhaustives, nous n’avons pas visité le Caillou dans ses moindres détails. N’hésitez donc pas à chercher un peu par vous même des informations supplémentaires !

AVANT DE PARTIR, QUELQUES CONSEILS

LOCATION DE VOITURE

Il y a différentes façons de se déplacer sur le Caillou : la voiture, le vélo, le pouce, le bus, etc. De notre point de vue, la location de voiture est la meilleure option. Vous pourrez ainsi vous déplacer sans contraintes, pour optimiser au mieux votre séjour. Si votre budget est serré, optez pour une Twingo (25 000F/semaine*) ou une Clio (35 000F/semaine*). Si vous pouvez vous le permettre prenez un Duster (50 000F/semaine*), vous gagnez en confort et en accessibilité sur certaines routes. Vous êtes seul(e) ? Pensez au co-voiturage ! Passez une annonce pour trouver un compagnon de voyage qui découvrira avec vous le pays, vous économiserez sur les frais ! A noter que le prix de l’essence est le même dans toutes les stations. N’oubliez pas de surveiller le niveau de carburant de votre véhicule, car certaines régions (comme Poum/Poingam) n’ont pas de station service.

*tarifs juillet 2017 chez Point Rouge

SÉCURITÉ ROUTIÈRE

« Sécurité routière », voici une expression que peu d’automobilistes connaissent en Nouvelle-Calédonie. Lors de vos trajets, soyez très prudent sur la route. Beaucoup d’inconscients n’hésitent pas à mettre leur vie en danger (et celles des autres) en doublant sans visibilité, en roulant à vive allure (vitesse limitée à 110km/h sur les axes principaux) ou tout simplement sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants. Évitez autant que possible les trajets de nuit.

ACHETEZ UNE CARTE SIM

Lors de votre voyage sur le Caillou, nous vous conseillons vivement de vous procurer une carte sim pour pouvoir téléphoner facilement et à moindre coût en cas de problème. L’offre Liberté (carte rechargeable) n’est pas donnée à 6000F (dont 3000F de crédit), mais peut se revendre très facilement au moment du retour en métropole. Vous pouvez également acheter une carte sim d’occasion, mais il faudra sans doute la recharger ! Voir notre article dédié à la téléphonie.

RÉSERVEZ À L'AVANCE

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, pensez à réserver à l’avance vos hébergements. Dans les petites structures, n’hésitez pas à rappeler 1 semaine, voire 2 jours avant votre venue pour être bien certain que votre réservation a été prise en compte. Privilégiez toujours le téléphone, puis le mail si vous n’êtes pas sur le territoire au moment de la réservation. Il existe également une plateforme de réservation locale pour certains prestataires :  www.resa.nc

PRÉVOIR UNE COUTUME

Généralement, lorsque vous dormez en tribu en ayant réservé à l’avance (et donc payé), il n’y a pas besoin de faire la coutume. Mais cela ne veut pas dire que vous n’avez pas le droit de le faire, car c’est avant tout un geste de respect qui permettra d’établir le lien avec votre hôte. Lors de votre voyage, vous serez peut-être aussi amené à faire de belles rencontres au hasard d’une promenade, qui se conclura pas une invitation à dormir en tribu … Il peut donc être utile de prévoir avant de partir de quoi faire une coutume : un morceau de manou (tissu aux motifs floraux) que vous trouverez dans les magasins du centre-ville de Nouméa, un paquet de café, de sucre ou encore un billet de 1000F.

ORGANISEZ VOS REPAS

En dehors des « grandes villes » comme Bourail, Pouembout, Koné, Koumac, Hienghène et Poindimié, il peut être plus compliqué de trouver une alimentation ou un snack ouvert. Et même si on vous dit qu’il y en a un à tel endroit, vous n’êtes pas à l’abri d’une fermeture exceptionnelle pour X raisons. Prévoyez donc de toujours avoir suffisamment d’eau avec vous, et pourquoi pas un peu de nourriture pour un encas improvisé. Même si en règle générale, dans chaque station service du territoire, il y a une alimentation.

RETIREZ DU LIQUIDE

Veillez à toujours avoir un peu de liquide sur vous, tous les commerces ne prennent pas la carte bancaire (ou alors avec un montant minimum élevé). Même chose pour les prestataires touristiques ou en tribu, si vous êtes touriste vous ne pourrez pas payer avec un chèque en euros. Il faudra donc impérativement avoir de l’espèce.

PENSEZ À LA MÉTÉO !

Il fait toujours beau en Nouvelle-Calédonie ! Mais bon, vous n’êtes pas à l’abri d’une bonne grosse averse qui dure toute une journée, voire deux. En bref, ne vous mettez pas trop la pression avec un planning chargé et chronométré à la seconde près. Les hébergements restent les indispensables à prévoir, mais côté activités, beaucoup dépendent de la météo. Comme on dit ici : « casse pas la tête, ça va aller ».

tour de la grande terre nc
1
NOUMÉA
2
BOURAIL / POÉ
3
KONÉ
4
HIENGHÈNE
5
POINDIMIÉ
6
GRAND SUD / YATÉ

LE CIRCUIT

850
  • BOURAIL

  • KONÉ

  • HIENGHÈNE

  • POINDIMIÉ

  • GRAND SUD

Prêt pour l'aventure ?

jour 1 et 2

BOURAIL, LA ROCHE PERCÉE ET POÉ

PROGRAMME

Depuis Nouméa, direction la SAV Express pour rejoindre Bourail par la RT1 (2h30 environ). Sur le chemin, n’hésitez pas à faire une pause à La Foa pour visiter ce charmant village. Une fois arrivé à Bourail, tournez sur votre gauche juste après le pont sur la rivière de la Nera, pour rejoindre la Roche Percée qui constitue une étape obligatoire pour votre séjour ! Vous y admirerez l’emblématique Bonhomme de Bourail, gardien de l’océan. Si vous êtes motivé(e), arpentez le sentier des 3 baies (départ sur la plage de la Roche Percée) pour découvrir la magnifique Baie des Tortues juste à côté (un accès en voiture est aussi possible) ainsi que la Baie des Amoureux encore après !

Vous êtes plutôt fan de belles plages ? Rejoignez en 10min de voiture Poé et sa plage de 17km de long pour profiter de son lagon bleu turquoise unique ! C’est LE rendez-vous pour se reposer, flemmarder, nager, naviguer et plein d’autres trucs en é ! Côté randonnée, vous ne résisterez pas longtemps au magnifique Domaine de Deva et ses sentiers (à pied, en vélo ou à cheval). Nos coups de coeur : sortie en bateau à fond de verre, le snack du camping Le Rêve de Némo, l’auberge de jeunesse au très bon rapport qualité/prix et le Sheraton pour son cadre exceptionnel.

PLUS DE DÉTAILS DANS NOS ARTICLES

LA FOA

LA ROCHE PERCÉE

LE DOMAINE DE DEVA

  • Marché de Bourail (tous les vendredis et samedis matin)
  • Foire de Bourail (week-end du 15 août)
  • Observation de la reproduction des tortues marines (de décembre à février)

jour 3 et 4

LE COEUR DE VOH ET HIENGHÈNE

PROGRAMME

Pour votre troisième jour, vous reprendrez la route vers le Nord en direction de Pouembout/Koné, toujours sur la RT1. Après environ 1h20, vous serez dans la zone « VKP » : Voh Koné Pouembout, qui constitue la plus importante zone d’activités du Nord de la Calédonie. Et si nous vous conseillons de passer par cet endroit c’est pour une très bonne raison ! C’est dans cette région que se trouve le Coeur de Voh, rendu célèbre par le photographe Yann Arthus Bertrand. Pour l’apercevoir, il est possible de faire une petite randonnée à flanc de montagne pour prendre un peu de hauteur et voir ses formes se dessiner. Mais on ne peut que vous conseiller d’aller encore plus haut à bord d’un ULM pour admirer cette merveille de la nature ainsi que son lagon environnant. Même si le budget est assez conséquent, l’expérience est unique ! Le survol du lagon est absolument exceptionnel : des nuances de bleus par dizaines, des bancs de raies manta, des dauphins, etc. Le vol en ULM est donc quelque chose qui nous semble incontournable pendant votre séjour, si votre budget le permet bien entendu. Nous vous conseillons de prévoir votre vol assez tôt le matin (7-8h) car la lumière est magnifique sur ce créneau. Cela vous permettra également de reprendre la route en début de matinée et avoir le maximum de temps pour la suite du programme !

De retour sur terre, rendez-vous au rond point principal de Koné (où se trouve le bâtiment de la Province Nord) pour rejoindre la côte Est via la RPN2, en direction de Poindimié/Hienghène. Vous allez donc emprunter la Koné-Tiwaka, l’une des routes transversales de la Nouvelle-Calédonie. C’est certainement la plus belle et agréable de toutes. Il faudra environ 45 à 60 minutes pour rejoindre la côte Est, le temps par exemple de marquer un arrêt aux chutes de Pombeï !

Vous voyez l’océan ? Vous êtes donc bien arrivé sur la côte Est ! Les paysages changent radicalement de l’autre côte : il y a beaucoup plus de végétation (en raison des pluies plus fréquentes), de reliefs et de couleurs. Nous ne sommes plus dans les terres « arides » et vastes de la côte Ouest et c’est bien pour cette raison qu’il est indispensable de visiter cet endroit ! Au niveau d’un grand pont vous aurez le choix d’aller à gauche vers Hienghène ou à droite vers Poindimié. En route pour Hienghène et ses magnifiques paysages, les plus beaux de la côte Est ! 30 minutes environ suffiront pour rejoindre ce village emblématique. Peu de temps avant l’entrée de Hienghène, vous pourrez observer sur votre droite les somptueuses falaises de Lindéralique (vous ne pourrez pas les louper). Une fois au village, n’oubliez pas les incontournables : l’observatoire de la Poule, la rue principale avec son petit marché et son office du tourisme, l’architecture de la Mairie et plus loin sur la route un très beau point de vue aménagé avec des tables sur la Poule ainsi que sur le Sphinx. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Au nord de Hienghène se trouve le fameux bac de la Ouaïème, une embarcation qui permet de traverser la rivière en voiture : sortez l’appareil photo ! Toujours plus au nord, vous serez sans aucun doute ébahis par la corniche calédonienne, une chaine de reliefs montagneux au bord de la côte qui abritent de nombreuses cascades comme celle de Tao et Colnett (que vous pouvez approcher plus ou moins facilement). Un petit creux ? Pensez au Snack des cascades situé entre les 2 !

Côté activités, profitez du cadre pour faire un baptême de plongée ou une sortie PMT sur l’îlot Hienga avec Babou Océan. Les randonneurs seront également servis avec de nombreux sentiers autour du village. Le plus accessible se trouve au niveau de l’observatoire de la Poule. Cela vous permettra de prendre de la hauteur et d’apprécier les paysages de Hienghène ! Si vous aimez pagayer, profitez-en pour louer un kayak à la base nautique du village (en contrebas de la mairie) pour rejoindre à la rame la Poule (il est interdit d’y accoster).

Pour trouver un endroit où dormir, nous avons eu un coup de coeur pour le gîte Ka Waboana au coeur du village. Des bungalows tout confort, un restaurant simple et efficace sans oublier un accueil chaleureux ! Si vous préférez être plus proche de l’océan avec une plage, vous pouvez rejoindre l’hôtel Koulnoué au Sud du village. Le complexe est un peu vieillissante mais les chambres ont récemment été rénovées. Vous aurez également une grande plage à disposition avec possibilité de louer un kayak. Pour les petits budgets, foncez au camping de Babou avec son centre de plongée et sa petite plage pleine de charme ! Le Camping du billet de 500, beaucoup moins entretenu et propre, n’a que pour lui sa grande plage avec vue sur un immense rocher qui figurait auparavant sur les billets de 500F. Concernant les hébergements en tribu, la plupart sont situés à l’intérieur des terres, il faudra donc prévoir un peu de temps pour les rejoindre (jusqu’à 2 heures pour Ouayaguette).

Vous l’aurez compris, Hienghène est une étape importante dans votre séjour ! Il y a énormément de choses à découvrir dans la région et 2 jours ne seront pas de trop pour en voir le maximum !

PLUS DE DÉTAILS DANS NOS ARTICLES

LE COEUR DE VOH EN ULM

VISITE DE HIENGHÈNE

jour 5

POINDIMIÉ

PROGRAMME

Poindimié est la plus importante ville de la côte Est, mais aussi la moins développée sur le plan touristique. Il est en effet difficile de trouver des infos sur des activités à faire. Rassurez-vous, nous avons tout de même quelques bons conseils ! Juste avant l’entrée de la ville, sur la droite, se trouve la mission de Tyé : n’hésitez pas à marquer un arrêt pour aller admirer sa très belle église ! Le « coeur » touristique de Poindimié s’articule autour de l’hôtel Tiéti qui possède une magnifique plage ouverte à tous. Le lieu idéal pour se ressourcer. Si vous souhaitez vous jeter à l’eau, Aqualagoon pourra vous emmener faire une randonnée palmée ou tout simplement une sortie sur l’îlot Tibarama ! Enfin, pour les plus aventuriers, Tiéti Diving peut vous proposer un baptême de plongée !

Il est possible de ne passer qu’une demi-journée à Poindimié, pour ensuite effectuer la route retour vers la capitale pour attaquer sereinement la dernière journée consacrée au Grand Sud. C’est à vous de voir en fonction de vos envies mais Poindimié mérite un arrêt pour ses paysages ainsi que la RT3, au sud, qui mène vers Bourail via le col des Roussettes.

Pour le chemin retour vers Nouméa, vous pouvez donc reprendre la Koné-Tiwaka au dessus de Poindimié pour arriver à Koné et redescendre la Grande Terre par la côte Ouest ou alors continuer au Sud de Poindimié, en passant par Ponérihouen (avec son célèbre pont métallique) et Houaïlou et ainsi prendre la transversale RT3 du col des Roussettes. Vous arriverez ensuite à Bourail. A noter que le chemin le plus rapide et le moins fatiguant est celui de la Koné-Tiwaka.

jour 6

LE GRAND SUD

PROGRAMME

Votre dernière étape est arrivée : l’immensité du Grand Sud, recouverte de son emblématique terre rouge (attention à vos vêtements et à l’intérieur de la voiture, la terre rouge tache) ! C’est une étape que vous pouvez faire tout au début ou tout à la fin de votre circuit, en raison de sa proximité avec Nouméa. Encore une fois et selon vos envies, vous pouvez très bien envisager de faire cette partie en une journée (prévoyez un pique nique) en rentrant sur Nouméa le soir ou sur 2 jours en passant une nuit au cœur du Grand Sud !

Au départ de Nouméa, il faudra prendre la direction du Mont Dore pour rejoindre votre destination ! L’avantage du Grand Sud, c’est que la route forme une boucle, vous n’êtes donc pas obligé de passer par le même endroit pour le retour. L’état de la route est correct et permet à une grande majorité de véhicule de circuler. Privilégiez tout de même une voiture surélevée, notamment du côté de Prony et Port Boisé. Pour résumer, voici comment se décompose la région :

  • au Nord : le Parc de la Rivière Bleue
  • à l’Est : le lac et le village de Yaté
  • au Sud : Port Boisé, le Cap N’Dua, la baie de Prony, l’îlot Casy
  • au centre : les chutes de la Madeleine

Disons le clairement, visiter toute la région en une journée est tout simplement impossible. Il faudra donc faire un choix (ou pas, si vous avez plus de temps), notamment par rapport à vos activités préférées. Sur la route, après avoir passé le supermarché de La Coulée, prenez sur votre gauche en direction du Parc de la Rivière Bleue (une petite heure de route). Si vous ne prenez pas cette intersection, vous commencerez la boucle par le Sud avec Prony. Le Parc de la Rivière Bleue est un arrêt incontournable sur votre route, ses paysages sont tout simplement fantastiques ! La première partie jusqu’au Pont Pérignon se fait en voiture et permet déjà d’avoir un aperçu des environs. Au delà, il faudra prendre une navette, un vélo ou vos chaussures de randonnée !

La suite de l’aventure se profile le long du lac de Yaté, où le barrage est installé à son extrémité (accessible depuis la route, sur la gauche). L’entrée du village se trouve juste après, il y a même un point info touristique sur place (voir les horaires sur le site du Mont Dore plus bas). Continuez la route vers le sud pour traverser le village, faites un arrêt à la plage du gîte IYA ou sur la place de la mission de Touaourou, à la tribu de Saint Gabriel. Plus loin se trouvent la cascade de Wadiana (à droite juste à côté de la route) ainsi que les restes de l’ancienne mine de fer de Goro (sur la gauche sur la plage). Une fois sorti de Yaté, la route mène aux points les plus au Sud de la Grande Terre : Port Boisé (avec son sympathique hôtel Kanua Tera) et la réserve naturelle du Cap N’Dua (où l’on peut observer les baleines pendant la saison de reproduction). Sur les hauteurs en continuant la route principale, on découvre l’impressionante usine Vale de traitement de nickel qui tranche avec la nature environnante. La dernière partie nous laisse heureusement sur une note beaucoup plus plaisante avec les chutes de la Madeleine (en prenant la seule intersection de la route) ou la paisible baie de Prony (en continuant tout droit) avec son ancien village et le magnifique îlot Casy accessible par taxiboat. Continuez la route pour rejoindre le Mont Dore et la capitale.

Côté activités, la région est sans doute un véritable paradis pour tous les randonneurs, qu’ils soient à pied ou en vélo ! Le Parc de la Rivière Bleue est un fabuleux terrain de jeu pour ce genre d’activités mais il faudra y consacrer votre journée entière pour en profiter ! Il est même possible de faire du kayak sur le lac pendant la pleine lune, une expérience unique ! Il est d’ailleurs possible de passer la nuit au parc (selon conditions). Plusieurs pistes de VTT sont aussi ouvertes en dehors du parc, notamment près de la Netcha et des chutes de la Madeleine. Du côté du barrage de Yaté, un sentier de randonnée pédestre vous fera découvrir l’ancienne route à horaires. Si la baignade vous tente, rendez-vous à Yaté à la cascade de Wadiana ou sur la plage de Port Boisé, située à l’hôtel Kanua Tera. Vous préférez les visites / balades culturelles ? La baie de Prony et son ancien village sera parfaite pour une promenade en famille. Si vous avez l’âme d’un aventurier, allez jusqu’à l’îlot Casy (en taxi boat) pour une journée détente. Enfin, pendant la saison des baleines (mi juillet à mi septembre), vous pouvez partir à la journée sur un catamaran (au départ de Prony, à la baie de la Somme, ou du port de Nouméa). Si vous avez moins de temps, vous pouvez passer une petite matinée dans la réserve du Cap N’Dua, plus au sud, où se trouve un observatoire face au lagon ! A noter que la réserve est accessible toute l’année et que la balade vaut le coup d’oeil même hors saison !

PLUS DE DÉTAILS DANS NOS ARTICLES

LE PARC DE LA RIVIÈRE BLEUE

VISITE DE YATÉ

LES CHUTES DE LA MADELEINE

LE CAP N’DUA

BESOIN DE PLUS D’INFOS ?

Noter le guide

Tour de la Grande Terre en 6 jours
4.1 (82.5%) 8 votes

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE CIRCUIT ? VOUS POUVEZ LE PARTAGER !