Cela faisait quelques temps déjà que nous étions intrigués par un chemin orange à flanc de montagne, sur un des monts qui surplombent Nouméa. Ce chemin, c’est en fait celui d’une randonnée. Et ce mont en particulier se nomme le Pic Malaoui, ou « chapeau du gendarme ». Nous avons donc décidé de chausser nos baskets et d’aller à la rencontre de ce fameux képi !

Un peu d’aventure au Pic Malaoui

Depuis Nouméa, nous avons traversé Auteuil et emprunté la RT1 qui mène jusqu’à Dumbéa. Après Dumbéa et à 1,4 kilomètre après le col de Tonghoué, il faut suivre la route de l’Auberge du Mont Koghi, indiquée sur la droite par plusieurs panneaux. Préparez-vous à une petite grimpette digne de celles empruntées pour rejoindre habituellement les stations de ski. La route n’est pas large à certains endroits et les locaux qui la connaissent bien peuvent vous surprendre dans les virages. Prenez donc votre temps pour cette première partie de l’ascension en voiture et commencez à profiter du panorama !

Check point

A l’issu de la montée vous attend l’Auberge du Mont Koghi, point de départ possible pour se rendre au Pic Malaoui. Elle dispose d’un parking sur lequel vous pouvez stationner facilement. N’oubliez pas montre, bouteilles d’eau, pique nique (en fonction du moment de la journée choisi), crème solaire, chapeau ou tout autre nécessaire de randonnée en fonction de la météo. Prévoyez également votre porte-feuille ! En effet, le Mont Koghi abrite plusieurs sentiers balisés et les balades sont devenues payantes. Petite déception qui s’explique et se justifie néanmoins. Vous marchez en fait sur le domaine privé des Koghis, qui a souscrit depuis deux ans une assurance pour protéger les randonneurs. Votre contribution permet donc de payer cette assurance, ainsi que l’entretien et le balisage. Comptez 500F par adulte et 250F par enfant à partir de 6 ans. Vous êtes donc conviés à vous rendre à l’accueil de l’auberge dès votre arrivée. Vous remplissez un formulaire de décharge avec vos noms, prénoms, immatriculation de la voiture et numéros de téléphone.

Vous recevez un reçu à garder précieusement car vous êtes susceptible de vous faire contrôler pendant la balade. Vous risquez donc une amende en cas de fraude. Ce même ticket vous permettra d’avoir une remise de 10% sur vos consommations si vous décidez de venir boire un verre à l’Auberge à l’issu de votre balade. Il réduira aussi votre addition finale de son montant total, si vous décidez d’y manger.

randonnée pic malaoui

Une randonnée sportive

A l’entrée du sentier, tout de suite à gauche se trouve un robinet d’eau fraîche (vous risquez de l’apprécier sur votre retour si les gourdes sont vides !). La randonnée commence par un chemin large qui monte doucement. Ce n’est que le début ! Un choix s’offre à vous un peu plus haut, au premier embranchement. A gauche, une balade d’environ 1h30 (selon le panneau) vous mène à des cascades. A droite, vous empruntez celle qui vous mènera au Pic Malaoui. Les premières minutes sont luxuriantes ! La végétation bien verte vous plonge au coeur de la flore calédonienne et certains végétaux sont surprenants de hauteur ou de fantaisie. Pour la suite du parcours, on ne va pas vous le cacher : vos yeux vont souvent restés rivés sur l’étroit sentier ! Pour information, nous avons réalisé cette randonnée en janvier, après un épisode d’averses la semaine précédente. Cela a donc rendu le terrain assez boueux et difficile à pratiquer (raison pour laquelle les photos de l’article ont été faites avec un iPhone). Des marches en bois retenant la terre, vous aideront pour les parties d’ascension assez abruptes. Il vous sera très difficile d’atteindre le Pic avec des enfants en bas-âge ou en porte-bébé dans le dos (il faut se baisser, passer entre des arbres et le terrain est parfois très instable). Les plus petits pieds auront donc bien du mal à être stable et il y a plusieurs étapes qui nécessitent de « l’escalade ».

randonnée pic malaouirandonnée pic malaouirandonnée pic malaouirandonnée pic malaoui

Plus loin, un pont suspendu vous aidait à traverser un creux et rejoindre le sentier. Mais ça, c’était avant que la mairie de Nouméa ne décide de le supprimer pour des raisons de sécurité. Encore visible, il sera peut-être remplacé un jour. En attendant, il vous faudra descendre dans le creux et remonter en escaladant. Cette solution est bien plus sage que de passer par l’anse autour de l’ancien pont, selon l’hôtesse de l’auberge. Elle nous a été décrite comme très instable et difficile à franchir, mais empruntez la solution qui vous correspond le mieux.

randonnée pic malaoui

Plus vous avancez, plus vous commencez à apercevoir des points de vues. Vous arrivez en effet presque au pied du Pic Malaoui et vous profitez déjà d’une vue à 360 degrés. La marche redevient plus facile car le sentier est en pierres. Il est toujours peu large et gare à ceux qui ont le vertige pour cette dernière partie. Il ne vous reste plus qu’une ascension pour le moins acrobatique avant de toucher au but. A l’arrivée, vous profitez d’un panorama incroyable à 360 degrés sur la forêt, le Mont Dore, Nouméa et la route qui s’enfonce vers le Nord. Amusez-vous à reconnaître les différents îlots, repérer votre appartement et voir les trajectoires surprenantes des avions d’Air Calédonie. C’est un lieu parfait pour pique-niquer et immortaliser l’instant après tant d’efforts ! Mention spéciale au groupe fort sympathique d’aventuriers avec lesquels nous avons partagé notre repas et réalisé une séance photos improvisée ! Comme toujours en Calédonie, le soleil chauffe et devient très vite méchant. Il n’y a aucun point d’ombre sur le Pic, n’oubliez donc pas de vous protéger !

randonnée pic malaouirandonnée pic malaouirandonnée pic malaoui

Voyage retour

Pour redescendre, vous pouvez empruntez le fameux sentier orange que l’on aperçoit depuis Nouméa. Très pentu, il vous ramènera à Yahoué d’où vous pouvez donc aussi partir. L’avantage est que vous ne payez pas l’entrée de la randonnée. En revanche, si vous êtes partis du Mont Koghi, il faudra que quelqu’un vous y ramène si vous décidez d’emprunter le sentier de Yahoué. La balade ayant déjà été très sportive, nous avons préféré revenir sur nos pas et tenterons l’ascension par Yahoué quand nous aurons un peu plus d’entraînement ! Comptez 2h30 de randonnée avec un bon rythme de marche. Cela vous laisse également le temps de quelques pauses photos ou pour respirer tout simplement.

Si vous aimez ou cherchez une randonnée bien sportive, on ne peut que vous conseiller celle-ci. Elle a l’avantage d’être proche de Nouméa tout en vous offrant un panorama idyllique à l’arrivée ! Pour l’anecdote, nous n’avons pas croisé le fameux gardien/gendarme ! Alors, qui chaussera ses baskets ?


Parcours d’accrobranche

Le long de l’Auberge se trouve le Koghi Parc Aventure. Cet accrobranche comporte trois parcours et 40 ateliers situés jusqu’à 18m au-dessus du sol. Pour notre part, nous avions décidé ce dimanche-là de garder les pieds bien au sol ! Mais c’est une activité à garder en tête pour une prochaine.

Le Refuge du Notou

Au début du parcours se trouve une indication pour le Refuge du Notou, sachez qu’il est interdit d’y monter sauf pour les locataires (pancarte bien visible). Ce dernier sera réouvert prochainement et vous offrira une expérience incroyable auprès de la nature. Il s’agit en fait d’une véritable cabane dans les arbres à 15 minutes du sentier, sans eau ni électricité. Votre plus grand loisir sera d’y observer les oiseaux et la nature. Vous pouvez le réserver pour une ou plusieurs nuits.

Informations pratiques

Auberge ouverte tous les jours de 8h00 à 21h30
Téléphone : 41 29 29
Page Facebook : facebook.com/auberge.dumontkoghi

Noter cet article

Randonnée au Pic Malaoui
4.8 (96.92%) 13 vote[s]

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE ARTICLE ? VOUS POUVEZ LE PARTAGER !