De passage à Harajuku, laissez-vous emporter dans l’ambiance exubérante de Takeshita-Dõri, aussi connue sous le nom de Takeshita Street ! Située à quelques mètres de la magnifique petite gare d’Harajuku, elle rassemble tout un tas de boutiques de mode, de friandises, de souvenirs et autres cafés surprenants. N’ayez pas peur de la foule et frayez-vous un chemin, ambiance insolite garantie !

harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo

Takeshita Dori, lieu de la culture pop japonaise

Si la foule est éclectique dans la rue, elle est surtout composée de jeunes japonais aux looks tous plus extravagants les uns que les autres. Takeshita-dõri, c’est le lieu culte pour se faire repérer et donc lancer les nouvelles tendances au Japon ! L’ambiance de la ruelle n’est pas en reste : musique tapageuse, enseignes lumineuses multicolores et rabatteurs enjoués devant chaque boutique ! Malgré les “embouteillages” tellement elle attire la foule, on aime descendre la rue tranquillement en flânant dans les boutiques. Vous y retrouverez les vêtements typiques des lolitas japonaises, en passant par les mangas, accessoires bien trop kawaï ou kitsch (comme les fameux aliments en plastique), boutiques de friandises et de souvenirs aux prix très abordables (Daiso est un magasin où les articles sont tous à 100 yens par exemple), mais aussi des endroits surprenants !

Des chats et des lasers

En arrivant en haut de Takeshita-dõri depuis la gare d’Harajuku, levez le nez au ciel vers la gauche et découvrez le Café Mocha. Courant au Japon et comme Florian ne pouvait pas résister, on est parti à la rencontre de ses occupants qui ne sont autres que des chats ! L’intérieur de ce “neko café” (bar à chats) est très beau : deux salles spacieuses et bien décorées accueillent une dizaine de magnifiques félins. Comme de véritables pachas, tout est prévu pour leur « bien-être » mais aussi votre confort : chaussons personnels, gel désinfectant, boissons à volonté, on resterait bien un peu plus longtemps à leur accorder du temps pour jouer avec eux et les caresser. Mais justement le temps est compté, c’est bien tout le principe du lieu : comptez 200 yens les 10 minutes, un supplément obligatoire de 350 yens pour boire à volonté (thé, café, jus de fruits etc.) et 500 yens en plus pour un bol de nourriture pour chats.

Un étage au-dessus du Café Mocha, on a testé “le laser trap” ! Le principe est simple : éteignez le plus rapidement possible les cibles qui s’illuminent aux quatre coins de la pièce, sans toucher les lasers qui la traversent ! Pour se croire dans Mission Impossible, comptez 300 yens par niveau (facile moyen ou difficile). A faire en famille ou entre amis pour une bonne partie de rigolade !

harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo

Céder à la gourmandise

Pour se remettre de toutes ces émotions, on a succombé à des friandises extravagantes ! Envie d’une bonne crêpe garnie à déguster comme un cornet de glace ou d’une barbe à papa géante et multicolore ? Tout est possible à Takeshita-dõri ! Les stands de crêpes sont vraiment alléchants mais pendant le séjour nous sommes restés fidèles à l’enseigne Marion. Comme souvent dans les restaurants au Japon, il y a une vitrine avec les plats proposés et représentés en plastique, plus pratique pour passer commande. Un régal pour un prix raisonnable, environ 600 yens selon la garniture de la crêpe ! Pour la barbe à papa, c’est chez Totti Candy Factory que ça se passe. Melon, pastèque, fraise et bien d’autres, vous choisissez les parfums et le nombre d’étages ! Un petit plaisir à 600 yens environ.

Envie de continuer le shopping ? En descendant Takeshita-dõri, vous rejoignez le très chic quartier d’Omote-Sando. Certes les prix ne sont pas les mêmes car les rues accueillent des enseignes luxueuses (Chanel, etc.) Mais l’architecture des magasins vaut le coup d’oeil !

harajuku takeshita street tokyo
harajuku takeshita street tokyo

LIGNES DE MÉTRO : Chiyoda et Fukutoshin
ARRÊT : Meiji-jingu-mae

BESOIN DE PLUS D’INFOS ?

Noter cet article

Takeshita-street, la folle rue d’Harajuku à Tokyo
5 (100%) 2 votes

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE ARTICLE ? VOUS POUVEZ LE PARTAGER !