Cet article a été initialement écris en octobre 2015 peu après notre arrivée sur le territoire. Il a été mis à jour en septembre 2016 car depuis, notre situation a bien évolué et nos besoins également. En 2015, nous avons ouvert dans un premier temps un compte à la BCI et suite à quelques désagréments et surtout un refus de crédit, nous sommes passés en août 2016 à la BNC. On vous explique tout plus bas !


Cela ne vous a pas échappé, l’euro n’existe pas en Nouvelle Calédonie. La monnaie officielle est le Franc Pacifique (France CFP ou XPF) qui a cours sur le Caillou, en Polynésie Française et à Wallis-et-Futuna. Le taux de change est fixe par rapport à l’euro : 1€ = 119F.

Utiliser votre carte bancaire métropolitaine sur le territoire ne devrait normalement pas vous coûter de frais particulier, mais il est tout de même préférable d’ouvrir un compte bancaire si vous comptez rester quelques temps sur place (notamment pour le versement d’un salaire ou le prélèvement d’un loyer). Côté pièces justificatives, de manière générale on vous demandera une pièce d’identité (CNI ou passeport) et un justificatif de domicile. Si ce dernier n’est pas à votre nom, pensez à faire une attestation sur l’honneur et une copie de pièce d’identité de la personne concernée.

Quelle banque choisir ?

Un peu comme les tarifs pour forfait mobile, les banques pratiquent des tarifs assez élevés par rapport à la métropole, tout du moins elles facturent des services que nous n’avons pas l’habitude de payer en temps normal. Les banques sont nombreuses en Calédonie, difficile de faire un choix lorsqu’on arrive sur place. Cela dit, on retrouve les mêmes groupes qu’en métropole : Société Générale, BNP, Caisse d’Épargne. Côté banques locales, il y a la BNC, BCI, CCP (banque postale).

Alors que faire en arrivant pour se décider ? Norine est à la Société Générale depuis des années en métropole, forcément lorsqu’elle a parlé de ses projets à son banquier, il lui a directement proposé d’ouvrir un compte sur place dans la même banque. Seulement avec le recul et les discussions que nous avons pu avoir dans notre entourage, la Société Générale s’avère être une des pires banques les plus chères. D’ailleurs, pour l’anecdote, il semblerai que le site de la SG calédonienne soit le seul à ne pas afficher un lien vers ses tarifs. A cela, je passe sur les absences répétées des conseillers et l’inaction concernant nos diverses demandes (nous attendons toujours une réponse pour une demande de crédit formulée il y a 2 mois). En bref, je ne vous conseille pas d’aller à la Société Générale.

Pour ma part, après avoir eu quelques conseils de la part de nouvelles connaissances, je suis allé ouvrir un compte dés mon arrivée en octobre 2015 à la BCI. Les tarifs sont parmi les plus bas du marché et ma conseillère était vraiment sympa. Malgré tout, quelques détails sont venus ternir son image (voir plus bas dans l’article) : carte de paiement sans code car sans emploi, déplacement en agence 3 fois pour rien pour la récupérer (« ça arrivera peut être demain ») et bien sûr refus de crédit. Au final, Norine et moi sommes maintenant à la BNC et je ne peux que vous la conseiller (promis je n’ai pas d’action chez eux) !

Par ailleurs, la banque postale de l’OPT (CCP) reste pratiquement la banque la moins chère mais son service est limité. Déjà pour rencontrer un conseiller il faut se rendre en agence OPT … Ensuite si vous souhaitez obtenir un RIB sur internet, n’espérez pas l’avoir immédiatement, il vous sera envoyé par courrier … Il est quand même possible d’en obtenir un dans un distributeur de l’OPT mais quand même … Enfin dernier détail, la CCP n’est pas un établissement bancaire mais seulement un service financier fourni par l’OPT, cela signifie que l’organisme n’est pas en mesure de proposer des emprunts.

Notre formule à la BNC

Avant toute chose, il faut savoir que les commerçants calédoniens utilisent beaucoup l’espèce comme moyen de paiement, la carte bancaire est souvent acceptée mais un montant minimum (plus ou moins important) est régulièrement demandé, surtout lorsque vous sortez en brousse. Le chèque est utilisé comme en métropole.

Après avoir quitté la BCI, nous sommes partis sur une formule classique à la BNC à 1374F/mois (tarif 2016) comprenant :

  • Compte courant
  • Carte VISA (débit immédiat ou différé)
  • Virements locaux et métropole illimité
  • Gestion du compte en ligne
  • Chéquier et chèque de banque
  • Une autorisation de découvert

Le hasard fait bien les choses puisque nous sommes arrivés à la BNC pendant une offre promotionnel : -50% sur les formules pendant la première année. Du coup nous sommes à 687F/mois ! Ce qui est vraiment avantageux ! Petit regret toutefois par rapport à la BCI, il ne semble pas y avoir d’application smartphone dédiée … (je regarde mes comptes tous les jours). La BCI en possède une mais son interface est loin d’égaler celle des banques métropolitaines. Mise à jour août 2017 : la BNC a sorti son application, mais elle n’apporte pas grand chose de plus rapport à la consultation de ses comptes sur un navigateur mobile. C’est un peu la tendance de toutes les applications sur le territoire : une ergonomie catastrophique.

Carte bancaire

Les banques proposent plusieurs types de cartes (jeune, VISA, MasterCard, Gold, Premier, Amex, etc.). La VISA classique coûtent environ 3500F à l’année mais peut très bien être incluse dans votre abonnement de base. Petite surprise à mon arrivée en 2015 à la BCI où je n’ai pu avoir qu’une carte « JADE » (car sans emploi à l’époque) qui ne fait que du paiement/retrait (et donc pas de crédit). Juste là tout va bien mais il se trouve que cette carte n’a PAS BESOIN DE CODE POUR PAYER, juste une signature qui ne fait même pas office de preuve lorsqu’il y a une fraude. Autrement dit, une soirée un peu trop arrosée, vous perdez votre carte, celui qui la récupère peut se faire plaisir tant que vous avez de l’argent sur votre compte.

Chéquier

Le chéquier n’est pas disponible si vous ne touchez pas de salaire chaque mois (tout du moins à la BCI). La demande de chéquier est gratuite à la BCI et Société Générale. Il est fortement déconseillé d’encaisser un chèque en euros sur son compte calédonien, pour la simple et bonne raison que le chèque sera envoyé en métropole pour vérification (par la banque métropolitaine) pour ensuite être encaissé par virement vers votre compte local, ce qui rallonge le délai à … 21 jours environ.

Virements et prélèvements

En fonction de votre formule à la banque, les virements seront gratuits ou non. Les frais de mise en place d’un prélèvement sont en revanche non négligeables : entre 900F et 1800F selon les banques tout de même. Pour la petite histoire, la Société Générale a facturé 1800F pour la mise en place d’un simple prélèvement automatique du compte courant au compte épargne.

Crédit à la consommation

C’est l’élément qui nous a fait quitté la BCI pour aller à la BNC. Avant toute chose, je tiens à préciser que notre expérience est personnelle et ne saurait en aucun cas servir de modèle ou de comparaison avec votre situation. Chaque dossier est différent.

Tout d’abord le contexte : en juin 2016 j’obtiens un CDD d’un an. Nous sommes donc tous les deux en contrats (dont Norine en CDI). Nous souhaitons donc changer notre voiture vieillissante et nous dirigeons naturellement vers la BCI pour faire une demande de financement sur 3 ans. Celle ci sera refusée malgré un dossier plus que correct : la BCI ne veut pas me prêter d’argent au delà de mon CDD soit 1 année, même après plusieurs relances. Du coup c’est un peu la douche froide. Quelques semaines plus tard, je diffuse un message sur le groupe Nouméa Expat pour demander des avis, VOS avis sur la question. Petite surprise le lendemain puisqu’une conseillère de la BNC m’a contacté directement sur ma boîte mail professionnelle (activité de Photographe) pour me proposer un rendez-vous et étudier mon dossier. Dés notre rencontre, ma conseillère s’est vraiment intéressée (en comparaison de la BCI) à mon profil et mon parcours : diplômes, contrat, perspectives de carrière, ma patente et même notre blog ! Au final, nous avons revu nos objectifs à la baisse puisque nous avons demandé un financement sur 2 ans (malgré le fait qu’il me restait 9 mois de contrat) qui a été accepté ! Cela méritait bien une boite de chocolat pour notre conseillère 😉

Concernant les détails administratifs des crédits à la consommation (parce que c’est tout de même ça le plus important), le taux se situe généralement aux alentours de 6%. Comptez 1 point de plus si vous prenez aussi une assurance. La durée maximum est de 5 ans et généralement il est possible d’avoir un garant uniquement si celui ci est sur le territoire. Pour en savoir, plus vous pouvez utiliser le simulateur sur le site de la BNC.

Encore une fois je le répète, chaque situation est différente, mais je tenais simplement à mettre en avant le professionnalisme et le service que m’a apporté ma conseillère. Des membres de ma famille viennent s’installer eux aussi sur le territoire à la fin de l’année et il ne fait aucun doute que je leur conseillerai la BNC !

Gardez votre compte en métropole

Même si vous avez prévu de rester plusieurs années en Nouvelle Calédonie, je vous conseille de garder votre compte en métropole actif ainsi que votre carte bancaire (si cela n’entraîne pas trop de frais évidemment). Il est toujours pratique de disposer d’une carte bancaire lorsqu’on retourne « en vacances » en métropole ou si l’on souhaite acheter un produit sur un site internet qui facture en euros.

Si vous avez d’autres conseils ou expériences à partager, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires !

Informations pratiques

Noter cet article

Ouvrir un compte bancaire en Nouvelle Calédonie
4.7 (93.33%) 24 votes

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE ARTICLE ? VOUS POUVEZ LE PARTAGER !